Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Vous consultez actuellement : Formation Continue

EXERCER: La revue des Généralistes Enseignants.

EXERCER est la revue francophone de médecine générale à destination des professionnels de la santé et des étudiants.
Créée en 1989
 par l’Institut Français pour l’Etude et le Développement de la Médecine Générale (IFED-MG), cette publication était à ses débuts un moyen « d’affirmer leur spécificité pour des généralistes qui aspirent à la légitime reconnaissance de la qualité de leur exercice ». La revue, vitrine des réflexions sur la pratique, l’étude et la recherche en médecine générale, était le vecteur de diffusion des multiples expressions de la discipline.
En 2001, l’IFED MG a passé le flambeau au Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE).

exercerEn 2008, le numéro 80 a inauguré une nouvelle dynamique avec une nouvelle démarche éditoriale scientifique, construite, progressive et réaliste. Le nouvel exercer est un bimestriel.
La nouvelle maquette d’exercer associe lisibilité et esthétique.
Les codes couleurs permettent d’identifier facilement la nature des articles : rouge pour la Recherche, bleu pour l’Enseignement, vert pour les articles didactiques concernant les Soins et orange pour la Formation et la partie Magazine.

Début 2010, le site de la revue Exercer est créé. Les internautes, abonnés, membres du CNGE ou visiteurs, peuvent y découvrir les contenus publiés récemment et accéder à ses archives.

Lombalgie et imagerie…

Dans le cadre d’une démarche commune avec l’Assurance Maladie pour réduire le nombre de certains examens d’imagerie non pertinents, la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) a produit cette affiche à l’attention des médecins et des patients demandeurs d’examens…qui s’appuie sur les recommandations internationales et celles de la HAS.
Et pour bien choisir l’imagerie pertinente, se reporter au Guide du bon usage des examens d’imagerie médicale

Dépistage des troubles des apprentissages.

Le dépistage des troubles des apprentissages… un sujet qui concerne tous les médecins (et paramédicaux) qui ont des enfants comme patients… mais combien d’entre nous sommes formés pour, ou avons les outils?

Le Réseau Grandir et l’URPS (Dr DULORME) ont organisés en juin 2018 une formation sur 3 jours des plus intéressantes avec la présentation par le Dr Catherine BILLARD. d’un outil validé: la Batterie Modulable de Tests (BMT), version « papier » (BMT-a) et surtout à venir la version numérique (BMT-i).
Pour ma part j’y allais un peu en « touriste » pour ma « culture générale et médicale » parfaitement consciente de ne pas du tout être compétente…et donc j’en suis repartie avec plein de nouvelles connaissances théoriques sur le langage et les apprentissages, et pratiques (tests) simples à mettre en place pour dépister.
J’espère mettre bientôt en ligne un article « médecine scolaire » avec des contacts, et un article « parcours de soins pour les enfants en difficultés » avec les intervenants, leurs contacts et leur attributions.
En attendant… je partage avec vous quelques repères et pistes simples (faciles et rapides donc utilisables au cabinet) pour DEPISTER les troubles de langage et des apprentissages (lecture et calcul) de nos petits (et plus grands) patients, avant d’orienter vers les médecins scolaires, le Réseau Grandir, les orthophonistes, le CAMPS… pour le diagnostic et la prise en charge.

*EN MATERNELLES: tester le langage oral et la compréhension.
L’enfant doit connaitre l’alphabet et les chiffres et pouvoir:
– identifier les syllabes
(phonologie) (ex: 3 dans a/bri/cot), être  capable de répéter des syllabes et mots qui n’excitent pas (ex: mu muna poni…).
nommer une image (évocation lexicale), et reconnaitre une image (compréhension lexicale) (ex: Ou est le chien? au milieu d’autres images)
faire des phrases (expression syntaxique) , les répéter et les compléter (ex: un cheval/des…    il va a l’école/ils …)
comprendre des consignes (compréhension syntaxique)  (ex: designer un grand carre rouge au milieu de plusieurs formes de couleurs et tailles différentes, au-dessus/au-dessous de la chaise…)
compter jusqu’à 10 sans erreur (chaine verbale des chiffres) et avoir acquis le code numérique: analogique (la quantité), verbal (nom), et arabe (écriture)  (ex: IIIII, cinq, 5), ce qui lui permet d’appendre à ajouter et soustraire

*EN FIN DE CP: tester le langage écrit et le calcul
– en lecture; déchiffrer les lettres et les syllabes ex: ba/na/ne
– en dictée; écrire les lettres et syllabes, son prénom, une phrase comme par ex « il joue aux billes dans la cour »
– en calcul; compter parfaitement jusqu’à 100, savoir lire des nombres comme par ex 17-35-43-71

*EN CE2
– à partir d’un texte de 15-20 lignes: vérifier l’acquisition de la lecture, et la compréhension du texte
dictée (phrase construite + nombres)
lecture de nombres (ex: 375, 1600, 3270, 52210)
calcul mental qui explore de 1 en 1, puis 2, 3, 5 (ex: 5+1, 4+2, 6+3, 10+5, 5-1, 4-2, 6-3, 10-5…)

*EN CM2-6ème- 5ème
lecture et compréhension d’un texte de 30 lignes
dictée (3-4 phrases construites + nombres)
lecture de nombres (ex: 204000, 101010, 520050, 908002
calcul mental additions/soustractions, et multiplications/divisions notamment tables de 5, 6, 7 et 9.

YouTube: La médecine en Guyane

Trois internes en médecine générale, Alice Fournet, Florence Schreiber et Julian Hurpez, ont réalisé dans le cadre de la validation de leur diplôme de médecin généraliste un mémoire sous forme de vidéo, en créant La chaine YouTube « La médecine en Guyane » .
.

Projet Université des Antilles, ARS Guyane et Canopée des sciences, avec la collaboration de l’hôpital de Cayenne et de l’Institut Pasteur de la Guyane.
déjà deux épisodes de la série « Le caducée tropical » (qui on contiendra 6) : la dengue et la toxopasmose amazonienne.
Un outil pour informer et sensibiliser de manière attractive et moderne la population Guyanaise et les professionnels de la santé aux spécificités médicales locales.
Aussi sur Facebook :la page  La médecine en Guyane