Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Vous consultez actuellement : Maladies Chroniques

Equivalence HbA1c-fructosamine.

Dans notre population antillaise les hémoglobinopathies sont fréquentes, et nous nous retrouvons parfois avec des patients diabétiques pour lesquels il est impossible de faire le dosage de l’HbA1c, et pour qui le laboratoire va donc vous proposer de faire un dosage de la fructosamine… mais encore faut-il savoir l’interpréter
Ce qu’il faut savoir:
– la fructosamine est une association de glucose et de protéines circulantes (albumine majoritairement).
– son turnover est de 14 à 21 jours, contre 100 à 120 jours pour l’HbA1c .
une fructosamine entre 258 – 317 μmol, équivaut à une HbA1C entre 6 et 7%.
fructo 3.

.

HbA1c = 0.017 x fructosamine + 1.61

Fructosamine = (HbA1c -1.61) x 58.52

 

 

Source: http://www.diapedia.org/management/fructosamine
A lire aussi: les limites de l’HbA1c

COGEGUA: collège de gériatrie guadeloupéen.

Le site COGEGUA du collège de riatrie guadeloupéen, sur le net depuis juin 2014 a « pour but de promouvoir et de diffuser la pratique gériatrique, de participer aux travaux de recherche et de soutenir la formation médicale continue dans ce domaine. »
On y apprend par exemple qu’en « 2040, selon les projections statistiques de l’INSEE, la Guadeloupe sera la 3ème région la plus âgée de France, derrière la Corse et la Martinique. »

Parmi les info qu’on y trouve :
– des formations Antilles-Guyane en gériatrie
– des actualités
– des manifestations comme les congrès et évènements ou les soirées de gériatrie et gérontologie.
cogegua

Burn out…

Burn out… ou quand le travail devient toxique… associe épuisement professionnel (physique et psychique) et, sentiment d’échec personnel.
A lire:
–  l’article de commentçamarche.net qui fait la synthèse: définition, diagnostic, symptômes, traitement, et prévention.
– la thèse suisse de 2011 sur la souffrance des médecins au travail, qui met en avant que « le risque émotionnel de ce métier est à la hauteur de son épanouissement et de son implication humaine ».
2 tableaux pour aider à la reconnaissance du burn out:
burn out
burn dep
– Enfin l’article Pour ou contre la reconnaissance du burn out comme maladie professionnelle, qui permet de se faire une opinion, mais dans tous les cas ne résout pas le problème de tous les artisans, indépendants et libéraux qui souffrent de burn out, pour qui l’arrêt de travail signifie absence de revenu, voir cessation de l’activité de leur entreprise.

HTA et valeurs normales.

reco SFHTA PALes valeurs « normales » de TA, en fonction de la méthode utilisée (suivant les reco de la sfht pour la mesure de la pression arterielle (diagnostic et suivi) nov. 2011), sont:
– au cabinet (tensiomêtre électique, brassard adapté, au repos, position assise ou couchée, répétée sur 3 consultations différentes) <140/90
– en automesure à domicile  tensiomêtre électique, brassard adapté, au repos, position assise, 3 mesures matin, midi et soir pendant 3 jours) <135/85
– en MAPA  (sur 24h) < 140/90 réveillé et <120/70 en dormant

Des chiffres supérieurs doivent faire évoquer une HTA, MAIS cela ne signifie pas toujours qu’il faut traité le patient (reco 2013 SFHTA sur la prise en charge de l’hypertendu)
:avant debuter ttt
1) confirmer les chiffres sur plusieurs mesures (si possible en dehors du cabinet)
2) mettre en place les mesures hygièno-diètétiques: sel, OH, poids…
3) rechercher une cause secondaire (penser contraception oestro-progestative chez la femme), et les facteurs de risque (FRCV) associés (tabac, diabète…), d’où le bilan sanguin (ionogramme sanguin, creatininémie, et clairance, proteinurie, glycémie à jeun, cholestérol et triglycérides)
4) annoncer le diagnostic, informer, « expliquer les bénéfices démontrés du traitement antiHTA », instaurer (ou non) un traitement, fixer les objectifs, établir un plan de soin ».
Il est bon de rappeler ici que les bénéfices démontrés ne le sont que pour une TA > 160/100 en l’absence de FRCV associés.
Pour reprendre la reco HAS 2005 (suspendue), on ne traite une PA 140-159/90-99 mmHg qu’en présence de 1 à 2 FRCV (hormis l’HTA) (page 12, et 17)

NB: pour le  choix des molécules:sfhta: Individualisation et adaptation du traitement antiHTA

Automesure tensionnelle.

Nous avions écrit dans un précédent article sur le « Tensiomêtre offert par la Caisse », des bons points de cette offre, et des réserves quand à son utilisation…
Et voilà que les DAM (Délégué de l’Assurance Maladie) viennent nous raconter qu’il faut prêter ce tensiomêtre à nos patients, pour qu’ils s’automesurent…
SAUF QUE:
– brassard inadapté aux « petits » bras
qui fait l’éducation à l’automesure?
comment interpréter des mesures sur 3 jours pour un patient qui ne l’a jamais fait et qui sera donc stressé par le simple fait de prendre sa tension?
Tout cela sans compter le discours des DAM qui vont au feu sans aucune préparation, mélangeant les messages de diagnostic et de suivi, et les reco pour l’instauration d’un traitement… et essayant à tout prix de placer leur documentation plus ou moins adaptée…
POUR RAPPEL:
• la technique d’automesure de la PA: basée sur les reco 2011 SFHTA sur la mesure de la PA pour le diagnostic et le suivi: mesure électrique, brassard huméral de taille adaptée, au repos, en position assise, 3 mesures le matin et 3 mesures le soir sur 3 jours.
SAUF QUE le peu que j’ai vu du « livret d’info de la Caisse » (qui contient beaucoup trop de pages pour être utilisé comme support d’éducation), montre en photo un patient avec un tensiomêtre de poignet, en position bras fléchit sur le thorax…
Si je devais conseiller un livret ce serait celui-ci ou celui du site automesure.com

reco SFHTA PA

• l’éducation: point 3b des reco SFHTA 2011 en 10 points… ou au dos de la plaquette Assurance Maladie « lors du prêt de l’appareil d’automesure, le patient doit être éduqué aux gestes de l’automesure »…
Tout le monde semble donc d’accord sur le fond… mais la forme? « démonstration par un professionnel de santé »??? qui s’y colle? qui rémunère ce temps d’éducation thérapeutique? La CGSS Guadeloupe voudrait nous faire faire le boulot bénévolement??? alors qu‘il existe déjà en Guadeloupe un outil performant: le Programme d’Education à l’Automesure du réseau HTA-GWAD dont ont bénéficié depuis 2011, plus de 2000 patients (fiche d’inclusion PEA téléchargeable), mais cela la DAM qui vient vous parler de l’auto-mesure ne le sait même pas (enfin maintenant oui…) et ne vous en parlera pas… pour info un PEA HTA-GWAD c’est 2 séances de 45 minutes au domicile du patient, effectuées par une IDE formée.
• le receuil et l’analyse des mesures: je vous renvoie vers le site automesure.com et particulièrement l’onglet « mesure » qui renvoie vers une feuille de notation téléchargeable, et l’application hy-result en ligne.
• les valeurs « normales » de TA:
– au cabinet <140/90
– en automesure à domicile <135/85
– en MAPA sur 24h < 140/90 réveillé et <120/70 en dormant
Des chiffres au-dessus doivent faire évoquer une HTA, MAIS cela ne signifie pas toujours qu’il faut traité le patient (voir les reco 2013 SFHTA sur la prise en charge de l’hypertendu)