Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Vous consultez actuellement : Non classé

Epaisseur de l’endomètre.

L’épaisseur endométriale normale est de :
– 4 à 8 mm en première partie de cycle
– 8 à 14 mm en deuxième phase du cycle.
Pendant la phase menstruelle, l’endomètre apparaît comme un dédoublement de la ligne de vacuité.
Pendant la phase proliférative, son échostructure est hypoéchogène, elle devient hyperéchogène en phase lutéale.
Il convient de tenir compte de ces variations dans la programmation de l’examen pour un meilleur contraste échographique :
– en fin de phase proliférative (J8-J13) en cas de suspicion de polype (les polypes sont hyperéchogènes)
– en fin de cycle (J20-J28) en cas de suspicion d’hypertrophie de l’endomètre, de malformations utérines ou à la recherche du retentissement intra-cavitaire d’un myome utérin

Chez la femme ménopausée : elle ne doit pas dépasser 5 mm sans traitement hormonal substitutif, et 10 mm avec hormonothérapie substitutive.
Au-delà, on parle d’hypertrophie endométriale fonctionnelle ou organique.

A lire aussi : Recommandations pour l’épaississement endométrial asymptomatique

Anguillulose aux Antilles.

Peut être aviez vous participé au receuil de données pour la thèse du Dr Emmanuel LARSABAL, sur l’anguillulose aux Antilles… ce qui me permet de partager avec vous les résultats et les recommandations qui en découlent pour notre pratique.
angui 1angui 2Pour rappel l’ivermectine doit être prise à jeun (et le rester pendant les 2 heures qui suivent) et la posologie est fonction du poids du patient.