Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

01-07-2017: suite des modifications tarifaires…

Faisant suite à notre article 01-05-2017 nouvelles cotations et tarifs… la suite des modifications tarifaires applicables au 1er juillet (et avant les suivantes au 1er novembre) aux  Antilles-Guyane…
Et Ameli étant enfin à jour, vous pouvez consulter tous les tarifs généralistes DOM, et je peux donc vous confirmer:
- la consultation de base reste C(S)+MMG = G(S), mais le C passant à 27.6 euros (tarif métropole +20%), le G sera dorénavant à 29.6 euros 
- la visite reste VG(S) , et VG(S) = G(S) = 29.6 euros auquels on ajoute (ou pas) MD=10 euros et/ou des idemnités kilométriques…
- la visite longue reste VL, applicable 1 fois par an, et VL = 50.60
- pour les enfants:
de 0 à 6 ans, on garde la majoration  MEG de 5 euros , et donc la consultation se cote G(S)+ MEG =34.6 euros
et pour les examens du 8ème jour, et 9ème et 24ème mois,  le COE reste à 46.8 euros (et passera en novembre à 55.20 euros)

- la majoration de coordination (qui s’applique lorsqu’un généraliste renvoie le patient vers son médecin traitant avec un courrier), MCG passe à 5 euros
 - les majorations MIC et MSH ont  la valeur du C soit 27.6

-pour les certificats Accidents de Travail
certificat initial: G(S) + K0.4= 30.37 euros
certificat final: G(S) + K1= 31.52 euros

- la CA n’existe plus
- le SES
(suite examen de santé de la sécu) = 1.5 C = 41.4 euros

NB: pour nos confrères agréés par la préfecture pour la visite d’aptitude au permis de conduire; elle est passée à 36 euros (non remboursés par la sécu).

28-10: congrès de gastro.

agfhe 2.

.

.L’Association Guadeloupéenne pour la Formation en Hépato-Gastro-Enterologie (AGFHGE) invite à son 8ème congrès le 28 octobre 2017 au Gosier.
Pour plus de renseignements :
E-mail :assoagfge@yahoo.fr
Tel: 0590 89 14 45/0590 89 13 48
Tarifs: 50 €uros pour les médecins, 35 €uros (Infirmiers et autres…), gratuit pour les Internes.
Programme: ci-dessouscongres gastro

Pénurie de vaccins hépatite B pour les adultes.

Je vous renvoie à l’article du site VIDAL, qui détaille les conditions de délivrance  uniquement à la pharmacie de l’hôpital (CHUPPA et CHBT), et pour seulement les patients ambulatoires appartenant aux populations à vacciner contre l’hépatite B en priorité, conformément à l’avis du HCSP du 14 février 2017.

  • Personnes soumises à l’obligation vaccinale dans le cadre de leur activité professionnelle : professionnels de santé ou étudiants, militaires à l’incorporation
  • Personnes non soumises à l’obligation vaccinale mais exerçant une activité rémunérée ou bénévole les exposant au risque de contamination ;
  • Personnes à risque en dehors du cadre professionnel : nouveau-nés de mère porteuse de l’antigène HBs*, personnes ayant un comportement sexuel à risque, personnes en dialyse ou ayant une insuffisance rénale chronique, candidats à une greffe, détenus.

NB: les vaccins pour enfants restent eux disponibles en pharmacie de ville.

En apprendre plus sur la scolopendre…

scoloEn apprendre plus sur la scolopendre… en participant au recueil de données de la thèse de Axelle Le Boursicot, pour son « Etude épidémiologique, multicentrique, prospective des envenimations par la scolopendre aux Antilles », qui s’appuie sur l’argumentaire suivant:
-
La morsure de scolopendre représente la première cause d’intoxication animale aux Antilles, avec une centaine de cas observés annuellement aux urgences des hôpitaux publics de Guadeloupe. Il y a peu de séries décrites dans la littérature, qui ne correspondent pas toujours aux espèces présentes aux Antilles et peu de connaissances sur la toxicité du venin de scolopendre.
Les symptômes les plus décrits sont une douleur intense, un érythème, un œdème. Une apparition parfois de pustules et d’une  nécrose cutanée a été rapportée. Dans de rares cas, des ganglions lymphatiques gonflés, une paresthésie, des surinfections bactériennes, des maux de tête, des palpitations, des nausées et vomissements et des démangeaisons ont été décrits. Enfin, des manifestations systémiques parfois sévères ont été décrites telles que vision perturbée, perte de conscience, fièvre, dyspnée, hypotension, bradycardie, ischémie coronaire, infarctus du myocarde, rhabdomyolyse, insuffisance rénale aigue et troubles de la coagulation.
Enfin, deux cas de décès potentiellement dû à un choc anaphylactique ont été signalés en 2016 dans la presse locale mais l’imputabilité n’a pu être établie.
- La prise en charge décrite dans la littérature est souvent empirique, en fonction des signes et symptômes observés. Ceux-ci peuvent dépendre notamment de la taille et de l’espèce de scolopendre impliquée ou des caractéristiques des patients.

Aussi, vous (médecins généralistes de Guadeloupe) pouvez participer à cette étude épidémiologique prospective (qui débute le 24/07/2017, pour une année) des envenimations par les scolopendres aux Antilles en remplissant la fiche de recueil de données de la thèse (+ Notice d’information pour le patient)

Si vous disposez d’une photographie de la scolopendre ramenée par les patients (et en vous aidant de cet aide à l’identification des Scolopendres des Antilles établi par Karl QUESTEL) ou si la symptomatologie de la plaie présente une particularité et que vous pouvez la photographier, vous pouvez l’envoyer à l’adresse : scolopendre2017@gmail.com (que vous pouvez aussi utiliser pour entrer en contact avec Axelle le Boursicot).

Le COREVIH971.

 

corevih

Les COREVIH, ou comités de coordination de la lutte contre le VIH, sont des organisations territoriales qui réunissent tous les acteurs de la lutte contre le VIH d’une région. Ils ont été crées par décret ministériel du 15 novembre 2005.
Le COREVIH971 (Guadeloupe-St Martin-St Barth), a été mis en place le 23 janvier 2008.

Le COREVIH971 est constitué de 30 membres et leurs suppléants nommés par le Préfet pour 4 ans. Ceux-ci élisent un Président, un vice-président et un bureau.
Ces membres nommés appartiennent à  4 collèges : représentants d’institutions médicales ou médico-sociales, représentants de personnels médicaux ou para-médicaux, représentants d’associations d’usagers ou d’accompagnement de ceux-ci  et  personnes qualifiées.

Le COREVIH a 3 missions  principales :
- Coordonner l’ensemble des acteurs de lutte contre le VIH
- Améliorer la qualité de la prise en charge des patients porteurs du VIH
- Améliorer le suivi épidémiologique

Le COREVIH971 communique notamment via le facebook COREVIH971, la newsletter COREVIH (à la quelle vous pouvez vous inscrire) et le site internet COREVIH971 sur lesquels les informations sur l’infection à VIH sont mises à jour régulièrement, et notamment les adresses et horaires d’ouverture des centres de dépistage qui s’appellent maintenant les CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic du VIH, des IST et des Hépatites), et sinon tous les lieux de dépistage possibles:
corevih

Cotation du frottis.

Le frottis cervico-vaginal (FCV) est recommandé par la HAS (juillet 2010), chez les femmes de 25 à 65 ans, dans le cadre du dépistage du cancer du col utérin, tous les trois ans.
Depuis le 01/01/2017, les généralistes en secteur 1 et les signataires de l’Optam peuvent cumuler le JKHD001 (=12.46 euros) à taux plein avec le G(S), donc coter:  G ou GS + JKHD001 = 29.6 + 12.46 = 42.06 €

NB: si la patiente est adressée à un autre généraliste celui-ci pourra coter C2 + JKHD001 =  = 67.66€, à conditions que 1) ce généraliste soit  spécialiste en médecine générale, et 2) qu’il fasse un retour au MG traitant, et ce jusqu’au 1er octobre 2017 où le C2 sera remplacé par l’APC.

Les gynécologues à tarifs opposables, eux cotent:
CS + MPC + MCS + JKHD001 = 47,06 euros (42,46 euros tarif métropole).