Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

01-05-17: nouvelles cotations et tarifs

La nouvelle convention fait disparaître et apparaître de nouvelles cotations avec leurs subtilités (comme le fait que le C reste à 25.3)… et surtout de nouveaux tarifs dont nous attendons depuis des jours la déclinaison pour les Antilles…
Vous aurez surement noté comme moi-même qu’Ameli n’est toujours pas à jour et que l’onglet convention de Espace-Pro ne fonctionne pas… et que les infos qui circulent sont discordantes…
Je pense néanmoins pouvoir enfin vous donner (jusqu’aux prochains changements qui surviendront en juillet puis novembre) quelques infos valables, issue de la note info tarifs 01052017 (dernière page) reçue ce jour de notre CGSS de Guadeloupe (mieux vaut tard que jamais…)

- le C reste à 25.3, mais la consultation de « base » est majorée de 2 euros (MMG), et pour plus de « simplicité » devient C(S)+MMG=G(S) = 27.3 euros

- en visite:
le V disparaît et devient VG(S) = 27.3 +/- MD si justifiée qui reste à 10 euros
par contre incertitude sur la VL: est elle toujours à 2C ou 2VG? et donc 50.6 ou 54.6?

- pour les enfants:
exit les MNO et MGE, la consultation est majorée de 5 euros de 0 à 6 ans et devient G(S) + MEG =32.3 euros
exit également le FPE pour les examens du 8ème jour, et 9ème et 24ème mois, qui se cotent dorénavant COE = 46.8 euros

- MCG (coordination) reste à 3 euros

-pour les certificats Accidents de Travail
certificat initial: G(S) + K0.4= 28.07 euros
certificat final: G(S) + K1= 29.22 euros

Des incertitudes persistent sur:
- les majorations MIC et MSH ont elles toujours la valeur du C (25.3) ?
- la CA existe-t-elle toujours à 28.6?

Espérons que d’ici juillet et ces nouvelles modifications ce soit plus clairs… et  que les logiciels suivent (autre problème que vous avez surement également rencontré…)

NB: pour nos confrères agréés par la préfecture pour la visite d’aptitude au permis de conduire; elle passe à 36 euros (non remboursés par la sécu).

L’avenir du dépistage du cancer du sein…

J’emprunte à UG Zapping N°124, la communication d’Union Généraliste FMF et son rédacteur (le Dr Claude BRONNER) son article et ses liens vers d’autres auteurs… et vous laisse vous faire votre idée…

A propos du sort du rapport dépistage cancer du sein
Une grande concertation sur le dépistage du cancer du sein a été organisée et a produit des documents plutôt intéressants qu’il est utile de consulter : « Ensemble, améliorons le dépistage du cancer du sein. Concertation citoyenne et scientifique. » Le traitement par l’Inca et le ministère ne déçoit pas et les commentaires de Jean Dobouvetzky avec « Dépistage des cancers du sein : quand agence et ministère tentent de glisser un rapport dérangeant sous le tapis » sont à lire. On peut aussi s’intéresser aux « Chroniques d’un jeune médecin quinquagénaire » qui analyse la plaquette de l’Inca « Cancers du sein, du diagnostic au suivi » et l’assassine avec son post « Comment l’INCa prend les MG pour des cons« .

« Mais la recommandation la plus retentissante est l’arrêt du dépistage organisé. Soit l’arrêt complet (scénario 1), aboutissant à confier aux médecins de premier recours le soin d’informer les femmes et de prescrire à bon escient un dépistage à certaines d’entre elles, avec leur accord. Soit l’arrêt sous sa forme actuelle (scénario 2), aboutissant à une refonte complète avec là encore passage par les généralistes, en utilisant des grilles de risque (à établir) en vue d’éviter que des femmes à faible risque soient dépistées et subissent les effets indésirables du surdiagnostic (bon, c’est pas écrit comme ça, mais c’est assez clair quand même). Dans les deux cas, un élément clé est que la formation initiale et continue des médecins impliqués dans le dépistage (en particulier les généralistes) les mette en mesure d’informer les femmes de la controverse et des effets indésirables du dépistage, afin qu’elles fassent leurs choix personnels en connaissance de cause. Le comité de pilotage estime ne pas avoir les données pour choisir entre les deux scénarios, et détaille quelques uns de leurs avantages et inconvénients ou risques. »
Jean Doubovetzky, médecin généraliste, membre de la rédaction Prescrire et de Cancer-Rose

Thèse sur la PEC d’H.Pylori en Guadeloupe.

A retenir:
- Les indications de recherche (dépistage ciblé) et éradication d’H.Pylori Hpylo- Les outils diagnostiques sont:
* l’anapath sur biopsie lors de la fibroscopie gastrique (par le gastro)
* le test respiratoire Helikit (R) qui peut être prescrit par n’importe quel médecin et réalisé dans n’importe quel laboratoire d’analyse (à jeun et après 4 semaines d’arrêt des IPP)
- Les recommandations sur le traitement sont régulièrement modifiées et je vous renvoie au site antibioclic
- En Guadeloupe le cancer de l’estomac est le 4ème cancer par fréquence.

Lien pour lire la thèse : Thèse CORNILLIET
cornilliet

 

Recrudescence de scarlatine.

Message de l’ARS Guadeloupe le 07/04/17 à l’attention des médecins généralistes et pédiatres de Guadeloupe, des établissements de santé et services d’urgences…
Recrudescence de cas de scarlatine depuis la fin du mois de mars.
Pour rappel, la scarlatine est une infection à streptocoque principalement du groupe A.

La forme clinique classique  est caractérisée par une fièvre >38°5 d’apparition brutale avec angine érythémateuse ou érythématopultacée et test de diagnostic rapide (TDR) effectué positif.
Présence d’adénopathies cervicales, énanthème avec langue saburrale sauf sur la pointe et sur les bords, l’enduit blanc disparait laissant apparaitre une langue rouge vif dépapillée donnant un aspect « framboisé » au 7ème jour.
scarlatine

L’exanthème scarlatiniforme (sans intervalle de peu saine), apparait 12 à 72 heures après la fièvre, généralement localisé sur la poitrine, les aisselles, derrière les oreilles, l’aine, d’aspect rugueux s’étend à tout le corps sauf les paumes des mains et des pieds et le pourtour de la bouche. L’éruption disparait à 7 jours sous forme d’une desquamation commençant aux extrémités des membres.

Le traitement repose sur une antibiothérapie efficace.Une éviction scolaire d’une durée de 48 heures est nécessaire après la mise en place de l’ antibiothérapie. Pas d’éviction scolaire de la fratrie. Le renforcement des mesures d’hygiène est nécessaire en collectivité.

 En l’absence d’antibiothérapie le risque de complications suppuratives ou non suppuratives (glomérulonéphrite, RAA) est le même que pour les autres infections à streptocoque du groupe A (SGA).

 Nous vous incitons à la vigilance chez les patients fragiles susceptibles de développer une infection invasive à SGA : âge supérieur à 65 ans ; patients présentant une varicelle évolutive, des lésions cutanées étendues, ou une pathologie évolutive (diabète, cancer, hémopathie, infection par le VIH, insuffisance cardiaque) ; usagers de drogue intra veineuse, patients sous corticothérapie.

Crédit d’impôt « formation du chef d’entreprise ».

 Comme les années précédentes… j’attire votre attention sur le «Crédit d’impôt, formation du chef d’entreprise», que vous pouvez déduire de lors de votre déclaration (case GH à remplir cadre 8, en bas de la page 5 de la DÉCLARATION DES REVENUS PROFESSIONNELS: 2035-B).

En effet, si vous êtes en libéral, vous êtes le «chef d’entreprise» de votre cabinet médical… et donc vous avez droit à ce «crédit d’impôt pour dépenses de formation des dirigeants».

1) Pour le calcul Utiliser le formulaire 2079-FCE-FC-SD (2016) en remplissant la partie «I-Détermination du montant du crédit», avec:
• le nombre d’heures de formation que vous pouvez justifier (maximum 40h, attestations à joindre)
• multiplier par le taux horaire minimum de croissance au 31/12/2016 = 9.67€/h

2) Pour la déclaration Le tableau n°2069-RCI, annexé à la déclaration de résultat, permet aux entreprises de déclarer tous leurs crédits d’impôt. Si vous déclarez le crédit d’impôt pour dépenses de formation des dirigeants sur l’imprimé n° 2069-RCI-SD vous êtes dispensés du dépôt de la déclaration n°20 79-FCE -SD. Inscrire le montant dans la case GH du cadre 8 (en bas de la 5ème page de la 2035-B

Au moment de faire votre DECLARATION PERSONNELLE de revenus, vous remplirez la case 8WD avec le montant.

Le montant maximal déductible est pour 2016 de 387 euros (9.67€/h X 40h), c’est toujours ça de pris…