Outil: THYROCLIC, pour la PEC des nodules thyroidiens.

THYROCLIC: un super outil didactique avec notamment:
– un arbre décisionnel en ligne pour la conduite à tenir devant un nodule en 4 étapes en fonction de la TSH et de l’échographie (taille du nodule, type, critères de malignité)
– un chapitre dédié aux explorations de la thyroide (biologie, imagerie et anatomo-pathologie) avec notamment un rappel sur les éléments attendus dans le compte rendu standardisé et sur le système TIRADS en échographie thyroïdienne « outil d’assurance qualité original en échographie de la thyroïde. Il comporte un atlas lexical, un compte rendu standardisé et des catégories d’évaluation des nodules permettant de manière simple de préciser le risque individuel de carcinome et la conduite à tenir ».

 tirad 2

A qui adresser pour une cytoponction de la thyroïde, en Guadeloupe?

En cas de découverte à l’examen clinique d’une hypertrophie généralisée (goitre) et/ou localisée (nodule) de la thyroïde, l’examen morphologique de référence est l’échographie, et l’examen biologique de référence est la TSH.

Nous n’aborderons ici que les nodules avec TSH normale (la prise en charge de ceux avec TSH anormale, relevant davantage de la prise en charge de l’hyper ou de l’hypo-thyroidie).

Dans cette situation (TSH normale) la scintigraphie n’a pas d’intérêt.

A l’inverse la CYTOPONCTION des nodules (avec TSH normale), de préférence échoguidée, doit être systématique pour les nodules >20 mm et à partir de 7 mm en cas d’association avec des signes cliniques et/ou échographiques suspects de malignité.

SIGNES CLINIQUES SUSPECTS
– Âge < 16 ans ou > 65 ans
– Sexe masculin

– Radiothérapie cervicale antérieure
– Antécédent familiaux ou personnel de cancer thyroïdien ou NEM (néoplasie endocrinienne multiple) de type 2
– Croissance rapide des nodules
– Adénopathie associée 
– Dysphonie associée (liée à une paralysie récurentielle)
– Caractère pierreux du nodule
– Adhérence du nodule

SIGNES ÉCHOGRAPHIQUES SUSPECTS :
– Nodule solide

– Hypoéchogènicité
– Microcalcifications
– Limites/bords imprécis

– Forme plus épaisse que large
– Vascularisation de type central (type IV)
– Adénopathie(s) dans les territoires de drainage

EN PRATIQUE, une fois l’indication posée, la difficulté rencontrée est celle de l’accès à un opérateur pour la réalisation de cet examen (dont les résultats sont opérateur dépendant).
Nous vous proposons donc une liste non exhaustive (établie avec l’aide du laboratoire d’anatomo-pathologie TRIVAL, et ameli-direct.fr) de lieux et de professionnels à qui adresser, en Guadeloupe,  pour la réalisation d’une cytoponction échoguidée de la thyroïde:
– Dr VELAYOUDOM-CEPHISE, endocrinologue au CHU Pointe-à-Pitre/Abymes (technique de prélèvement par capillarité, puis frottis sur lame, et en cas d’hématocèle ou de zones kystiques: ponction évacuatrice puis alcoolisation si nécessaire).
– Dr NATALI, radiologue à Pointe-à-Pitre (technique non connue)
– Dr TYNDAL, radiologue à Jarry, Baie Mahault (technique de prélèvement par aspiration, puis mise en phase liquide CYTOLYT)
– Dr BROU, radiologue à la clinique des eaux claires, Baie Mahault (technique de prélèvement par aspiration, puis mise en phase liquide CYTOLYT )
– Dr DARGENT et Dr WECK, radiologues à Basse-Terre (technique non connue)

NB: Les cytoponctions de nodules thyroïdiens réalisées dans le service d’ anatomo-pathologie du CHUPPA, le sont  sans guidage échographique.

Article relu par le Dr Fritz-Line VELAYOUDOM-CEPHISE (endocrinologue au CHUPPA).

Sources: Nodule thyroïdien : des recommandations à la pratique et Recommandations de la Société française d’endocrinologie pour la prise en charge des nodules thyroïdiens, 2011