Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

PEC des troubles neurocognitifs.

« Troubles neurocognitifs », le nouveau terme pour « démences », et un article eurekasante.vidal.fr sur Alzheimer et maladies apparentées avec tous les liens vers les reco HAS, le guide de mai 2018 Patients présentant un trouble neurocognitif associé à la maladie d’Alzheimer ou à une maladie apparentée, et les 18 fiches HAS téléchargeables sur le site de la HAS.

  1. Troubles cognitifs et troubles neurocognitifs
  2. Maladies « apparentées » mais différentes
  3. MA2 avant 65 ans « adulte jeune » (MA2 = maladie d’Alzheimer et maladies apparentées)
  4. Démarche diagnostique d’un trouble cognitif en médecine générale
  5. Tests de repérage d’un trouble cognitif en médecine générale
  6. Situations diagnostiques complexes
  7. Le droit de savoir, le droit de décider
  8. Optimiser les consultations mémoire
  9. Étiologie d’un trouble cognitif, les consultations mémoire
  10. Accéder à la recherche et l’innovation
  11. Comprendre le handicap des MA2
  12. Préserver une autonomie fonctionnelle, prise en charge non médicamenteuse
  13. Prévenir les troubles cognitifs et psychocomportementaux, prise en charge non médicamenteuse
  14. Communiquer malgré les troubles de la mémoire ou du langage
  15. Vivre le quotidien, le point de vue de l’aidant
  16. Mesures de protection juridique
  17. Situations de rupture, rôle des acteurs de proximité
  18. Les soins au stade ultime de la maladie
  19. Soins et qualité de vie des MA2

On notera que ces recommandation de prise en charge n’incluent plus les médicaments dits « anti-Alzheimer » (lire l’article Prescrire: Médicaments de la maladie d’Alzheimer : enfin non remboursables en France ! ) dont le service médical rendu (SMR) était noté insuffisant depuis 2016, en raison de leur efficacité non démontrée et d’effets indésirables parfois graves.

Outil: Guide du Bon Usage des examens d’imagerie médicale.

Les Sociétés Françaises de Radiologie (SFR) et de Médecine Nucléaire (SFMN) ont mis au point un Guide du Bon Usage des examens d’imagerie médicale (après une 1ère édition papier de 2005).

Un outil utile à l’heure de la multiplication des examens, de la nécessité de maîtriser les coûts, et de la prise en compte des bénéfices-risques (ionisation, réactions aux produits de contraste…).

Face à une situation donnée, il indique les examens recommandés (grade A, B ou C) ou non

guide imagerie

Il est disponible en ligne , et devrait être régulièrement mis à jour.
Une présentation vidéo est prévue pour vous aidez lors de la première utilisation.