Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Crédit d’impôt « formation du chef d’entreprise ».

 Comme les années précédentes… j’attire votre attention sur le «Crédit d’impôt, formation du chef d’entreprise», que vous pouvez déduire de lors de votre déclaration (à remplir dans la déclaration des revenus PROFESSIONNELS: 2035-RCI).

En effet, si vous êtes en libéral, vous êtes le «chef d’entreprise» de votre cabinet médical… et donc vous avez droit à ce «crédit d’impôt pour dépenses de formation des dirigeants».

1) Pour le calcul: Utiliser le formulaire  en remplissant la partie «I-Détermination du montant du crédit», avec:
• le nombre d’heures de formation que vous pouvez justifier (maximum 40h, attestations à joindre)
• multiplier par le taux horaire minimum de croissance au 31/12/2017 = 9.76€/h

2) Pour la déclaration: la 2069-RCI, annexée à la déclaration de résultat, permet aux entreprises de déclarer tous leurs crédits d’impôt (ce qui vous dispense du dépôt de la déclaration n°20 79-FCE -SD).

Au moment de faire votre déclaration PERSONNELLE de revenus, pensez à remplir la case 8WD avec le montant.

Le montant maximal déductible est pour 2016 de 390 euros (9.76€/h X 40h), c’est toujours ça de pris…

Etre Maître de Stage Universitaire (MSU).

Après notre article sur comment « Devenir Maître de Stage Universitaire » (critères, procédure…), celui-ci est une présentation des MSU du Département de Médecine Générale des Antilles-Guyane.
En effet l’UAG accueille chaque année environ 370 étudiants en  3ème cycle de Médecine (effectif de la rentrée de novembre 2012), répartis sur 3 sites (Guadeloupe, Martinique et Guyane), dont 183 en Médecine Générale, et 68 en moyenne/an en stage ambulatoire (33 en novembre 2012 et 35 en mai 2013). 

Rappelons qu’il existe 3 types de stage
1) pour les externes du 2ème cycle : 6 semaines à temps plein, pour leur faire découvrir la séméiologie, et la médecine générale.
2) stage ambulatoire obligatoire de  niveau 1 du 3ème cycle :  6 mois, divisé en 3 (2 médecins généralistes de ville (binômes) et 1  médecin en PMI ou médecine scolaire), le but est la mise en autonomisation progressive de l’interne.
3) stage ambulatoire facultatif en soins primaires en autonomie supervisée = SASPAS : 6 mois entre 3 médecins (trinômes).

Depuis 1995, les MSU accueillent ces étudiants en 3ème cycle de Médecine Générale dans le cadre de leur stage obligatoire chez le praticien, ou du stage facultatif SASPAS.
A la rentrée prochaine les MSU accueilleront également des externes.
La rémunération est de 600€/mois (soit 1200€/étudiant/semestre).

Les MSU sont au nombre de:
– 65  en ville: 24 en Guadeloupe31 en Martinique et 10 en Guyane
– 19 en PMI: 7 en Guadeloupe, 2 en Martinique et 10 en Guyane
– 12 en santé scolaire: 7 en Guadeloupe et 5 en Martinique.

En Guadeloupe, les MSU sont réunis sous la forme d’une association loi 1901, dont le président est le Dr SAMYDE, et qui organise chaque année au moins une formation destinée spécifiquement aux MSU, exemples:
– en 2010: week-end de formation sur la thyroide, et l’insuffisance rénale
– en 2011: formation CNGE, sur le stage de niveau 1 des internes
– en 2012 : formations CNGE sur 2 jours sur la direction de thèse puis sur le stage de niveau 2 des internes.
– en 2013:  formation Process Com en mars, et formation CNGE au stage des externes en avril

Article écrit avec la collaboration du Dr Jeannie HELENE-PELAGE (MSU, Professeur Associé, et coordinatrice du DES de Médecine Générale à l’UAG) et Mme Venise OPET de l’UAG.

PRESCRIRE: Revue et Organisme de Formation.

L’Association Mieux Prescrire, qui édite toutes les productions Prescrire, est une association de formation à but non lucratif (loi 1901) financée à 100 % par les abonnés, sans aucune ressource publicitaire ni subvention.
Sa mission est inscrite dans l’Article 1 des statuts: « Œuvrer, en toute indépendance, pour des soins de qualité, dans l’intérêt premier des patients. À cet effet, l’Association pourra prendre toute initiative et entreprendre toute action à des fins de formation des professionnels de santé, de sensibilisation, d’information, et d’amélioration des pratiques. »

PRESCRIRE c’est donc:
– Une revue mensuelle (avec une édition en anglais et un supplément annuel consacré aux interactions médicamenteuses) réputée indépendante (financée par ses abonnés), qui dénonce régulièrement les incohérences du système quand il fait passer la qualité ou la sécurité des soins, et l’intérêt des patients après celui des firmes pharmaceutiques, avec la bénédiction des agences gouvernementales…
Prescrire est donc régulièrement citée et crée la polémique… alors qu’aime… ou pas, il faut leur reconnaître leur « méthode rédactionnelle Prescrire » et la valeur de leurs analyses basées sur des données solides et pertinentes.

– Un organisme agréé pour la formation continue (FMC) et l’évaluation des pratiques professionnelles (EPP) qui propose plusieurs programmes de formation et d’amélioration des pratiques professionnelles (APP).

– Des sites: 
• prescrire.org
le site générique avec:
– en accès libre: les articles en Une, ou le Petit manuel de Pharmacovigilance et Pharmacologie clinique
– en accès abonné: la liste des Idées-Force (sorte de résumé sur une question posée) classées par matière , ou la liste des arrêts de commercialisation (depuis 1981).
• Formation, avec:
– un accés libre aux exercices: lectures critiques, remue-méninges, et take it easy
– une information sur les différents programmes de formation (et comment s’y inscrire): question de pratique (le programme Prescrire d’APP) sur le thème des anti-coagulants en 2013, test de lecture mensuel (à partir de la revue), ou thématiques (démarche individuelle de perfectionnement des connaissances basée sur un support documentaire et une évaluation, à raison de 3 thèmes par an)
• Campus, destiné aux étudiants et à leurs enseignants, dont les Maitres de Stage qui peuvent commander le kit maître de stage.
• Éviter l’Evitable, ou comment tirer parti des erreurs pour mieux soigner?
 In English