Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Vous consultez actuellement : URPS et Syndicats

Vos représentants syndicaux.

Je vous rappelle l’existence des Commissions Paritaires Régionale (CPR) qui sont des réunions entre les représentants syndicaux des professionnels de santé (des syndicats signataires de la Convention en cours) et la Caisse.
Pour les médecins de la Guadeloupe, la CPR des médecins libéraux a été installée le 22/06/2017 et vos représentants sont les suivants:
membres CPL 2017
N’hésitez pas à faire remonter vos doléances, vers le representant de votre choix, et notamment vers moi :-) par exemple pour les doléances liées aux téléservices (télétransmission, espace-pro…) pour lesquels un groupe-test à été créé à l’initiative de l’informaticien de la CGSS de Guadeloupe (Mr MELSE).

Comparaison du coût des consultations dans le monde.

Au moment où les médecins généralistes français parlent de passer la consultation (C ou CS) à 25 euros, alors qu’elle est bloquée à 23 euros depuis janvier 2011, et que tous les autres médecins sont à 25 euros… il est intéressant de comparer avec le coût moyen des consultations médicales dans 10 pays (article et tableau issus du site de l’assureur APRIL, et signalé par le Dr BRONNER dans UGé Zapping N°112 de nov. 2015)infographie-fr-costmedicalconsultations

ROSP : analyse critique …

ROSP : analyse critique … est un article publié sur le site de la FMF (Fédération des Médecins de France), à lire en détail…, mais on retiendra que le « Dr Moyen » pour une patientèle théorique de 800 patients, pourra en 2016 prétendre en moyenne à 6312 euros (dont 2800 de ROSP « organisationnelle »).
Avec toujours les mêmes remarques : « les items qui rapportent le plus ne dépendent pas du médecin ; l’excellent résultat de la (non-)prescription des vasodilatateurs est dû à leur non-remboursement, et le bon résultat des génériques à la substitution par les pharmaciens.

Le résultat catastrophique de la vaccination anti-grippale est consécutif à la politique désastreuse des vaccinodromes H1N1, et celui des mammographies à la non-cotation des mammographies faites dans les hôpitaux ».

Leur conclusion est donc assez juste: « Alors puisque votre action ne change pas grand-chose à votre résultat, ne vous enquiquinez pas à essayez de changer … travaillez comme vous l’entendez, et prenez l’argent que la  CNAMTS vous offre.

Et pour l’avenir : on peut à mon avis pronostiquer presqu’à coup sûr une disparition dans la prochaine convention des objectifs réalisés par la moyenne des médecins (ou au moins le durcissement des critères) et, sur le plan organisationnel, le renforcement de l’utilisation des téléservices (1 seule utilisation est vraiment symbolique) et l’obligation de réalisation des synthèses annuelles. »

Comparaison des revenus libéraux.

Au moment où les médecins généralistes parlent de passer la consultation  (bloquée depuis janvier 2013 à 23 euros) à 25 euros (comme les autres spécialistes)… il est toujours intéressant de comparer les revenus des médecins généralistes français, avec ceux de leurs homologues dans le monde, ou ceux des autres spécialistes, ou encore aux autres professions libérales en France.

201347_salaires_medecins_europeA lire les articles du Figaro en novembre 2013 Les médecins gagnent moins en France qu’à l’étranger, et en avril 2015: Combien gagnent réellement les médecins? pour les différences entre spécialités en France.
rev medPar ailleurs le UG Zapping N°107 du 13 juillet 2015 du Dr BRONNER attirait notre attention sur les statistiques d’une AGA (Association de Gestion des Professions Libérale Agréée), avec les moyennes des bénéfices non commerciaux des professions libérales et un tableau récapitulatif des BNC 2014: record absolu pour les mandataires judiciaires à 357 235 €/an, des anesthésistes au second rang suivi par les notaires.
Les généralistes sont à 76 729 €/an, les généralistes collaborateurs à 45 003 € et les remplaçants à 37 813 €.
ades

Résultats élections URPS

Pour la Guadeloupe: participation : 41,10%
La CSMF 83,94 % soit 11 sièges, MG France: 4 sièges restants.

Elus CSMF-UNOF : 
Pascal RHINAN, Morne à l’eau
Nadia RUGARD, Gosier
Betty CLAMAN, Les Abymes
Gilbert GENDREY, Vieux Habitants
Alain ZIMBAN, Capesterre B/Eau
Franck HUNCKLER, Petit Bourg
Denis LETHUILLIER, Pointe à Pitre
Michel DAMASE, Basse Terre
Enna HAMOT, Pointe à Pitre
Jean-Claude GBENOU, Petit Bourg
Mickaël MALESPINE, Petit Bourg

Elus MG France : 
Lucien LACAVE, Capesterre Belle Eau
Irisa REMUS, Basse-Terre
Alain NOCHER, Pointe Noire
Marie-Christine FAVERIAL, Le Gosier

Résultats nationaux pour les Médecins Généralistes
Taux de participation : 42,38 % (47 % en 2010 et 50.4 % en 2006)
Résultats en bulletins exprimés :
MG France : 31,29 % (29,73 % en 2010)
FMF : 27,62 % (18,45 % en 2010)
CSMF : 20,25 % (26,90 % en 2010)
SML : 16,49 % (18,97 % en 2010)
Union Collègiale : 3,78 % (4,39 % en 2010)
FML : 0,57 % (absent auparavant)
Alliance : Absent cette année (0.90 % en 2010)

Source: http://www.snjmg.org/blog/post/elections-urps-medecins-2015-resultats/1099

Tiers-payant: oui… mais pas obligatoire!

tiers payantLire « J’aurais pu faire grève du 23 au 31 décembre. » un article du blog du docteurdu16 dans lequel je me retrouve…
Moi aussi… »je suis contre le Tiers Payant Intégral Généralisé pour des raisons pratiques… je n’accepterais le Tiers Payant Intégral Généralisé que s’il existait un payeur unique, l’Assurance Maladie par exemple
…le Tiers Payant Intégral facilite l’accès aux soins d’une certaine partie de la population. Ce qui n’est pas rien.
… il est toujours bon de connaître le coût d’un service ou d’un achat. Mais la situation actuelle fait que ce sont déjà les patients qui coûtent le plus cher à l’Assurance Maladie (ALD par exemple) … ne sont pas au courant des dépenses que leur maladie engendre… les prescripteurs… rarement au courant des coûts qu’ils génèrent
… le coût des soins est déjà invisible : les citoyens et  patients qui disposent d’une « bonne » mutuelle … ne paient déjà rien, soit sont remboursés intégralement et l’avance des frais est pour eux indolore
… la banalisation gratuite des actes inutiles et discutables existe déjà en raison de cette « gratuité » à l’intérieur des établissements de soins, qu’ils soient publics ou privés…
… rendrait le médecin dépendant de son payeur, à savoir l’Assurance Maladie, quasiment un salarié, et sans les avantages du salariat« … à moins que ce ne soit la suite à venir?

Réaction aux « Mesures exceptionnelles de la CGSS Gpe pour le Chik »

Certains d’entre vous (mais pas tous je le sais…) ont reçu le 08/08 un mail « URGENT / Mesures exceptionnelles de prise en charge par l’Assurance Maladie du Chikungunya » de la CGSS Guadeloupe contenant les 3 pièces ci-jointes:
- Circulaire CGSS Gpe 060814
- Mode opératoire Médecins Pharmaciens
- Liste des médicaments
Je réagis ici à titre personnel et comme représentante syndicale (MGFrance):
SUR LA FORME, avec un petit RAPPEL CHRONOLOGIQUE:
- décembre 2013: 1er cas de Chikungunya en Caraïbes, faisant redouter une épidémie dont le pic est prédit pour aout 2014.
-  7 mois après (04/07/14): le Conseil d’Administration de la CGSS Guadeloupe propose 2 mesures (100% sur les traitements antalgiques et annulation du délai de carence en cas d’arrêt de travail sur rechute de Chikungunya) annoncées par Mme RESID à la TV… alors que les médecins eux communiquent sur l’automédication et le caractère non obligatoire de consulter…
- 15 jours après (17/07/14): confirmation verbale par la ministre de la santé (Mme TOURAINE), lors de sa visite
- 15 autres jours plutard (mardi 05/08/14): Mme RESID demande à rencontrer en catastrophe les représentants des médecins et pharmaciens.
Appel d’une secrétaire à 12h, pour une réunion le soir même à 17h… annulée 1 heure après… probablement car personne de disponible… la même secrétaire me dit que Mme RESID va me joindre vers 15h… j’attends toujours… pour discuter de la circulaire? Un peu tard, non? Je réponds qu’il ne nous reste plus qu’à appliquer la circulaire dès que le contenu nous sera communiqué…
- mercredi 06/08/14: signature de la Circulaire CGSS Gpe 060814, valable du 17/07 au 01/10/14.
- jeudi 07/08/14:  la CGSS Guadeloupe envoie finalement (à certains) les 3 pièces ci-jointes sans plus d’explication!
Personnellement j’ai reçu le mail  «URGENT/Mesures exceptionnelles de prise en charge par l’Assurance Maladie du Chikungunya » vers 11h et entendu l’info à la radio dans ma voiture à midi…
Par contre:
- vendredi 08/08 je transférais le mail à un moins une consoeur qui ne l’avait pas reçu…
- samedi 09/08 par principe je faisais le test dans une pharmacie… non informée ne fera donc pas le 100%…
Voilà pour la communication auprès des professionnels… et pour le moment rien vu auprès des patients …
Sur la forme toujours: Il serait plus juste de parler du traitement antalgique ou symptomatique que du « traitement du chikungunya »…
Enfin nulle part il n’est précisé si « Dérogation » est à écrire à la main? ou pas? (vous aurez compris le clin d’œil au « ne pas substituer » à la main!)
circu chik cgss
 rechute chik
SUR LE FOND:
- Impact attendu des mesures?
- Remboursement de 65% étendu à 100% sur les antalgiques prescrits aux patients n’ayant ni AME, ni CMU, ni complémentaire santé… soit quoi? 5% de la population? (source rapport IRDES 2012)
- Annulation des jours de carence pour les patients salariés (ce qui exclu les artisans, agriculteurs, commerçants, professions libérales…) qui feront des formes persistantes de chikungunya: soit quoi? encore 5% de la population?  (source INSEE 2011)
- Durée de la mesure: pas de possibilité de rétroactivité… donc actif, disons 9 semaines au mieux, si le dispositif se met en place un jour…
- Prise en charge médicamenteuse réservée aux formes aigues et chroniques, suppose-t-on (mais ce n’est pas explicite) en voyant dans la liste les AINS… alors pourquoi pas les corticoïdes?
Que dire de par la présentation de la liste des antalgiques classés ni par pallier, ni par ordre de priorité en fonction du stade, et avec en tête de liste les AINS qui sont contre-indiqués dans la prise en charge aigue…
Pour rappel: les recommandations de prise en charge adressées aux professionnels de santé sont les suivantes:reco med chik
EN RESUME
Des mesures tardives, issues de l’expérience réunionnaise nous dit-on… « pensées » par la Caisse plus de 6 mois après les 1er cas… dont ni l’utilité (impact minime sur la population), ni la praticabilité (choix des molécules, présentation de la liste, mise en parallèle avec les reco de bonne pratique) n’ont été discutées avec les professionnels (service de maladie infectieuse, comite d’expert des maladies infectieuses et émergeantes, représentants des médecins et pharmaciens…)
Des effets d’annonce médiatiques, une circulaire envoyée par mail sans aucune  communication auprès des médecins prescripteurs, des pharmaciens « délivreurs « , ou des patients concernés…
Il ne faudra pas s’étonner de l’échec de la mise en œuvre d’un dispositif, voué à disparaitre (dès le 1er octobre?)‏

Commission Paritaire Locale (CPL) du 14/03/2014.

A L’ORDRE DU JOUR communiqué en début de séance:
1) Présentation de Mme JALCE qui remplace Mme CHOLET au poste de directrice de la branche Assurance Maladie.
Nous avons demandé la communication d’un organigramme actualisé de la section sociale.

2) Point sur les décisions prises lors réunion du 23/12/2013: nouveau lieu (Providence, Dothémare), planning des CPL établi pour l’année avec conformement au réglement au moins 3 réunions/an, ordre du jour recentré sur les problématiques conventionnelles, CPL technique à organiser par ailleurs, établissement d’un tableau de bord des décisons (qu’on nous promet 8 jours après chaque CPL).
Le Dr GENDREY, président de la section médicale, souligne l’existence d’un règlement à appliquer, et demande qu’il soit adressé à chaque membre pour lecture, et adaptation locale éventuelle.
Nous soulignons par ailleurs, que contrairement aux engagement pris anterieurement… nous n’avons reçu pour cette CPL: ni le PV de la CPL antérieure, ni l’ordre du jour, ni les présentations prévues.

3) Approbation du PV du 19/09/13: reportée à la fois prochaine, compte tenu du fait qu’il n’a pas été communiqué avant.

4) Points d’actualité concernant
• le droit aux indemnites journalieres pour les exploitants agricoles: une mise à jour est en cours des Cerfa papier « arrêt maladie » et du formulaire dématérialisé.
• le tiers payant légal, sur la part obligatoire (soit 17.71 pour un C à 25.3) pour les consultations et examens de biologie liées a la contraception des mineurs entre 15 et 18 ans.
Pour en bénéficier, la jeune fille doit cependant présenter un justificatif d’affiliation (attestation ou CV), et en pratique:
Pour la facturation: cocher la case « n’a pas payé la part obligatoire », et en l’absence de déclaration de médecin traitant « urgence ».
Pour la rédaction: porter la mention « contraception mineure » sur la prescription de la contraception seule, ou des examens biologiques (ne nous ont pas été precisé lesquels etaient pris en charge), ce qui permet la délivrance en pharmacie des contraceptifs remboursés par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

5) Actualites conventionelles, concernant:
Les pratiques tarifaires excessives: La Guadeloupe est plutôt bon élève (voir notre article dépassements d’honoraires). Des procédures sont entamées pour moins de 10 médecins pratiquant systématiquement des dépassements > à 100%, et/ou, ne respectant pas les dispositions relatives aux patients bénéficiaires de la CMUC ou de l’aide complementaire sante (ACS), et pratiquant des tarifs excessifs.

• Mise en place de l’observatoire sur les pratiques tarifaires qui a pour objet d’assurer le suivi et l’évaluation du contrat d’accés aux soins (ACS), en se réunisant 4 fois /an, avec 6 representants à désigner par les syndicats de médecin.

• Point sur les contrats spécifiques:
- contrat d’accès aux soins (CAS) : 35 signés sur 76 médecins concernés (principalement en secteur 2)
- option démographique: aide financiere aux libéraux, exercant en groupe ou pôle de sante, dans ou à proximite immédiate des zones fragiles definies par l’ARS en aout 2013.
- contrat santé solidarite territoriale (SST): rémuneration complémentaire et prise en charge des déplacements pour les liberaux s’engageant à exercer un minimum de 28 jours/an, pendant 3 ans, en zone sous dotée.

• Point sur les rémunérations forfaitaires:
- FMT
(Forfait Médecin Traitant= 5 €/an/patient “médecin traitant” hors ALD) et MPA (Majoration Personnes Agées= 5 €/consultation pour les plus de 85 ans), applicables depuis le 1er juillet.
Des courriers “informatifs” (mentionnant le montant et le nombre de patients concernés), et les premiers versements devaient avoir lieu mi-septembre, puis tous les trimestres. La Caisse nous dit être en cours rattrapage des règlements en retard. A suivre…
ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique).
Pour 2012, en Guadeloupe, 344 médecins généralistes ont perçu en moyenne 3512 euros/médecin. 11 contestations (sur des objectifs administratifs ou médicaux) sont en cours.
Pour 2013, compte tenu des problèmes techniques rencontrés sur EpacePro, la date limite a été repoussée au 14/03/14, et les versements sont prévus vers le 15/04.

6) Actualités médicales
Le PRADO (programme d’accompagnement au retour à domicile):
PRADO maternitédéja en place depuis 2011, avec nous dit la Caisse… une grande satisfaction des plus de 1200 femmes incluses, sur actuellement 4 établissements (CHU, clinique des eaux claires, CHBT et polyclinique). Les médecins répondent qu’ils aimeraient surtout voir une diminution du délai de ratachement des nouveaux-nés sur la Sécurité Sociale et carte vitale de leurs parents.
- PRADO ortho est en cours de mise en place, pour une liste d’actes de chirurgie orthopédique.

7) Points statistiques.
Evolution favorable à la baisse de l’ONDAM (Objectif National des Depenses d’Assurance Maladie), avec en détail en Guadeloupe:
• Dépenses en montant: -0,2% contre +3% en France Répartition: consultations 48,4%, actes techniques médicaux 14,1%, actes d’échographie 11,7%, actes radiologiques 8,9%, actes chirurgicaux 8,9%, aides et rémuneration à la performance 4,1%.
• Dépenses en prescription: +3,7% en Guadeloupe contre +0,3% en France, Répartition: médicaments 41,1%, biologie 27,5%, matériel 13,3%, auxiliaires 9%, prestations en espèces 5,7%, transport 3,3% Les syndicats mettent en avant qu’on ne peut comparer le cout Gpe/France , sans prendre en compte le surcout des médicaments (ce qui n’est pas fait dans l’étude).
• Maitrise médicalisée: objectifs atteints pour les arrêts de travail (en même temps quand plus de chomeurs, moins d’arrêts…), non atteints pour les génériques (73,54% versus 85%). Les médecins renvoient la balle aux pharmaciens.
• Téléservices: 91% des feuilles maladies (FSE) , 28,77% d’arrêts de travail dematerialises (objectif à 25%), 17,54% de protocoles ALD en ligne (objectif à 25%)

8) Point sur la délivrance des imprimés:
La Caisse nous informe de bug informatique sur les commandes, et de retards dans l’impression (locale dorenavant) des imprimés, qui doivent normalement vous parvenir dans un délai maximum de 15 jours.
Les syndicats demandent des accusés réception pour les commandes prises en compte.

9) Questions autres:
- Le Dr GENDREY va faire suivre des fiches techniques pour la télétransmission en flux dégradé des CMU ou AME.
- Les syndicats ont souligné la dérive sur les frais de transport (70 euros) pour le tensiomêtre « EspacePro » (valeur 30 euros).

10) Prochaines dates de CPL: 5 juin et 18 septembre 2014.
La date de la CPL technique doit être ultérieurement communiquée.
Nous souhaitons notamment mettre à l’ordre du jour: délai de rattachement les nouveaux nés sur la CV ou l’attestation des parents, transports sanitaires/TPMR, feriés locaux.

Compte-rendu du Dr BALLANDRAS, représentant en CPL le syndicat MGFrance-Guadeloupe.