Partage

Sentinelles971

Le blog d'information des Médecins Généralistes de Guadeloupe

Vous consultez actuellement : Veille Sanitaire

Anguillulose aux Antilles.

Peut être aviez vous participé au receuil de données pour la thèse du Dr Emmanuel LARSABAL, sur l’anguillulose aux Antilles… ce qui me permet de partager avec vous les résultats et les recommandations qui en découlent pour notre pratique.
angui 1angui 2Pour rappel l’ivermectine doit être prise à jeun (et le rester pendant les 2 heures qui suivent) et la posologie est fonction du poids du patient.

Recrudescence de scarlatine.

Message de l’ARS Guadeloupe le 07/04/17 à l’attention des médecins généralistes et pédiatres de Guadeloupe, des établissements de santé et services d’urgences…
Recrudescence de cas de scarlatine depuis la fin du mois de mars.
Pour rappel, la scarlatine est une infection à streptocoque principalement du groupe A.

La forme clinique classique  est caractérisée par une fièvre >38°5 d’apparition brutale avec angine érythémateuse ou érythématopultacée et test de diagnostic rapide (TDR) effectué positif.
Présence d’adénopathies cervicales, énanthème avec langue saburrale sauf sur la pointe et sur les bords, l’enduit blanc disparait laissant apparaitre une langue rouge vif dépapillée donnant un aspect « framboisé » au 7ème jour.
scarlatine

L’exanthème scarlatiniforme (sans intervalle de peu saine), apparait 12 à 72 heures après la fièvre, généralement localisé sur la poitrine, les aisselles, derrière les oreilles, l’aine, d’aspect rugueux s’étend à tout le corps sauf les paumes des mains et des pieds et le pourtour de la bouche. L’éruption disparait à 7 jours sous forme d’une desquamation commençant aux extrémités des membres.

Le traitement repose sur une antibiothérapie efficace.Une éviction scolaire d’une durée de 48 heures est nécessaire après la mise en place de l’ antibiothérapie. Pas d’éviction scolaire de la fratrie. Le renforcement des mesures d’hygiène est nécessaire en collectivité.

 En l’absence d’antibiothérapie le risque de complications suppuratives ou non suppuratives (glomérulonéphrite, RAA) est le même que pour les autres infections à streptocoque du groupe A (SGA).

 Nous vous incitons à la vigilance chez les patients fragiles susceptibles de développer une infection invasive à SGA : âge supérieur à 65 ans ; patients présentant une varicelle évolutive, des lésions cutanées étendues, ou une pathologie évolutive (diabète, cancer, hémopathie, infection par le VIH, insuffisance cardiaque) ; usagers de drogue intra veineuse, patients sous corticothérapie.

Info leptospirose // trail.

L’ARS attire l’attention sur les patients (sportifs) qui participent aux trails et/ ou canyoning (activités à risque de transmission de la leptospirose), en Guadeloupe (Volcano, le trail de la mangrove, trail des grands fonds…) ou ailleurs …
Pour rappel:
L’incubation dure de 4 à 14 jours. De nombreuses formes cliniques, allant du syndrome grippal à l’atteinte multiviscérale avec syndrome hémorragique sont décrites.
Dans la forme modérée, la maladie débute par une fièvre élevée avec frissons, maux de tête, douleurs musculaires et douleurs articulaires diffuses. Elle peut évoluer vers une atteinte rénale, hépatique, méningée ou pulmonaire. Dans 20% des cas, elle se complique d’un syndrome hémorragique. Aucun signe n’est vraiment spécifique mais l’existence d’un ictère conjonctival et de myalgies est particulièrement évocatrice.
Les formes graves (ictéro-hémorragique ou maladie de Weil) associent insuffisance rénale aiguë, atteinte neurologique (convulsions, coma) et des hémorragies plus ou moins sévères (pulmonaire, digestive).

La confirmation diagnostique repose sur:
- la PCR  dans les 10 premiers jours de la maladie
– la sérologie Elisa à partir du 7ème jour, confirmée par le MAT (Microscopic Agglutination Test)
- une deuxième sérologie est recommandée à 21 jours d’intervalle si la première est négative et en l’absence d’autre diagnostic.
Ces examens sont pris en charge par l’Assurance maladie.

En cas de forte suspicion,  le traitement antibiotique (amoxicilline, céphalosporine ou cyclines) est à débuter le plus tôt possible, ce qui diminue le risque de complication, raccourcit l’évolution, atténue la symptomatologie, et diminue la durée du portage rénal.  
Enfin, il convient de signaler à la plateforme de veille et sécurité sanitaires tout cas  confirmé.

Source: fiche leptospirose, Institut Pasteur